% ATTAC - Bruxelles 1 %
Accueil > Formations > Marx, c’est Capital !

Formations Attac Bruxelles

Marx, c’est Capital !

Samedi 5 décembre de 10 à 17h30

Exceptionnellement au Centre international, 170 boulevard Lemonnier, 1000 Bruxelles (entre les stations Anneessens et Lemonnier).

Nous demanderons une petite contribution pour les photocopies. Il y a un bar sur place qui sera ouvert la plupart du temps. Il faudra apporter ou chercher sa nourriture soi-même. Il y a des boulangeries et des sandwicheries dans les environs.


Un spectre hante l’Europe et peut-être le monde : Karl Marx. Plusieurs fois annoncé mort par les différents médias, il semble chaque fois renaître de ses cendres, tel un Phénix. Ses ouvrages principaux, parfois vendus autrefois sous le manteau, se trouvent maintenant sur tous les présentoirs des librairies : Le Capital, Le Manifeste du Parti communiste... Surtout dans une période de crise où les explications fondamentales font défaut.

Mais, si les éléments de ses théories sont aujourd’hui un patrimoine commun à l’humanité, peu en connaissent les détails ou l’origine. En particulier dans le domaine économique. Qu’est-ce que Marx appelle exploitation ouvrière ? Qu’est-ce le concept de plus-value ? Qui crée de la valeur ? Qu’est-ce que les forces productives ? Etes-vous sûr de pouvoir répondre à toutes ces questions ? N’est-il pas temps que vous en sachiez davantage à son sujet ? Sinon, ce ne sera jamais qu’un mythe, celui dont on parle toujours mais qu’on ne connaît jamais réellement.

D’autant que la méthode choisie sera celle d’aller voir dans les textes ce que Marx a vraiment écrit et d’en comprendre le sens. Et de commencer par le plus difficile d’entre ses livres : Le Capital. Combien n’ont-ils pas été découragés par les premières pages denses, philosophiques, apparemment obscures, mais tellement importantes, de cette oeuvre majeure ? C’est le moment de les décrypter et, tel un Champollion déchiffrant la pierre de Rosette, s’aventurer dans le monde de l’archéologie économique qui est, en même temps, celui de l’actualité quotidienne. Un auteur ancien, vieux certes, mais aux écrits toujours pertinents près de 150 ans plus tard.

Le dépistage est complexe, la pensée marxiste globalisante. C’est pourquoi nous avons pensé devoir y consacrer trois séances. Comme elles se suivent logiquement, nous les tenons en une seule fois ce samedi 5 décembre. Elles se décomposent de la façon suivante :

- 10h à 12 h : La valeur d’échange (marchande) provient uniquement du travail. La notion de richesse chez Marx. L’influence de Smith et de Ricardo. L’explication de Marx. La méthodologie marxiste.

- 13h à 15h : L’exploitation ouvrière. La création de plus-value. D’où vient-elle ? Les moyens, techniques, instruments des capitalistes pour accroître la plus-value.

- 15h30 à 17h30 : L’économie sous monopole (ou oligopole). Le transfert de plus-value entre secteurs. L’économie sous libre concurrence : la loi du taux de profit moyen. L’existence des grandes entreprises (monopoles) et leur développement. Les changements dans la concurrence de marché sous l’effet des monopoles (ou oligopoles).

La formation est ouverte et gratuite. On demandera juste une contribution (sans doute un ou deux euros) pour les documents utilisés. Etant donné que nous voulons limiter les frais inutiles et assurer la participation de chacun à cette réunion, nous demandons une inscription qui devrait parvenir au plus tard le jeudi 3 décembre chez Caroline Gourmet : par téléphone 0473/363.164 ou par mail cliquer ici.

Ces formations bénéficient de la collaboration de l’Association culturelle Joseph Jacquemotte (ACJJ).


SPIP