% ATTAC - Bruxelles 1 %
Accueil > AGENDA > L’agenda Attac > LE SEL DE LA MER

10ème Festival Cinéma d’ATTAC le 21 nov 2009 à 17h15 au Botanique

LE SEL DE LA MER

de Annemarie JACIR
Débat : "Quelle politique mène réellement l’Europe envers Israël ?"

Débat :"Quelle politique mène réellement l’Europe envers Israël ?"
Avec Nadia Farkh de l’ABP & Henri Wajnblum coprésident de l’UPJB.



C’est l’histoire de Soraya, jeune américaine de Brooklyn (New York, Etats-Unis), qui, comme la quasi-totalité de la population américaine actuelle, a des ancêtres venus d’un autre continent.Bien qu’elle ait le type métissé, type qui, grâce à Barak Obama, va avoir la côte, elle puise ses racines en Asie, dans une région appelée Proche-Orient.
Ses grands-parents viennent de Jaffa, le pays des oranges.Son grand-père, dans sa nostalgie du pays et de sa jeunesse, lui a légué l’image idyllique d’une ville façonnée pour elle. « Mon grand-père se baignait tous les jours à la mer. Ensuite, par la rue Al Helwa, il passait devant la librairie Al Tawfiquiya, et il continuait par la rue Al Nuzha. La rue Al Nuzha était interdite aux voitures. Les marchands d’oranges se rassemblaient au souk Al Salari. Il parlait toujours du café Al Madfa.

Oum Kalsoum y chantait de même que Farid El Atrache. Ma grand-mère adorait Farid. Mes grands-parents allaient parfois au cinéma, au cinéma Hamra. S’ils étaient fauchés, ils attendaient à l’entrée de service que le concierge les fasse entrer. » Les parents de Soraya, eux non plus n’ont pas connu cette terre. Ils ont grandi à quelques kilomètres de là, où l’ombre des cèdres a remplacé celle des agrumes et où les baraquements provisoires se sont substitués aux fermes et aux maisons ancestrales. Du camp de réfugiés du Liban, ils ont embarqué pour les Etats-Unis. Ils font partie de ce qu’on appelle la diaspora palestinienne.
La trentaine arrivant, Soraya veut renouer avec ses racines pour mieux se préparer à ce qu’elle va transmettre elle-même à ses héritiers futurs. À Brooklyn, elle rencontre une jeune femme qui vit à Ramallah, en territoire palestinien. L’occasion faisant le larron, elle s’envole pour la terre de ses origines. Le désenchantement commence à l’aéroport pour se poursuivre tout au long de son périple en quête de la mer où son grand-père allait se baigner.


SPIP