% ATTAC - Bruxelles 1 %
Accueil > Journal Angle d’Attac > La violence des riches...

La violence des riches...


JPEG - 58.7 ko

« Cette fois, c’est différent : choisissez qui gouvernera l’Europe ! ». C’est sous ce slogan racoleur que le Parlement européen avait tenté de séduire les électeurs. Le 25 mai 2014, au terme d’une campagne sans passion, les Européistes pouvaient cependant triompher. Rompant avec une décroissance électorale continue, la participation au scrutin avait (selon les Services de la Commission) enfin redécollé, démontrant l’adhésion des peuples au « renouveau démocratique » engagé par l’UE.
Acte délibéré, les résultats définitifs n’auront été délivrés que deux mois plus tard, en plein mois d’août, afin que la sanction passe inaperçue. Le taux de participation n’avait atteint, en fait, que 42,54% –soit le score le plus faible depuis les toute premières élections de 1979.
Ce numéro documenté d’Angles d’Attac [le journal illustré d’Attac-Bruxelles 1] explique pourquoi l’Union européenne n’en est pas à une escroquerie près, et a trouvé –en Jean-Claude Juncker– un Commissaire en chef rompu et corrompu.

L’HOMME DE MAIN [Jean FLINKER]
Chrétien-démocrate à l’arrivisme maladif, Premier ministre au service des richissimes, gouverneur des plus grandes institutions capitalistes occidentales, Jean-Claude Juncker vient d’être médaillé par l’Union européenne. « The right man in the right place » ? Oui. Preuves et révélations sensationnelles à l’appui…

A L’ALLEMANDE [Stefan KANFER]
La RFA est devenue le commandeur général. C’est elle qui a obtenu la désignation de Jean-Claude Juncker pour présider la Commission. En n’hésitant pas, pour ce faire, à acheter le vote des autorités espagnoles. Mieux, Berlin truste désormais tous les postes-clés au sein des instances décisionnelles de « l’Union ».

PAR ICI, LA MONNAIE ! [Robert MAGGIORI]
Certes, le philosophe américain Michael J. Sandel a un talent égal à celui d’une rock-star pour captiver le public. Mais son dernier ouvrage, « Ce que l’argent ne saurait acheter », a reçu (aux Etats-Unis, en Europe et en Asie) un accueil parfaitement incroyable.
Parce que chacun voit bien qu’une société qui mesure la culture, l’éducation, la santé, les choix de vie, les relations humaines et l’existence elle-même à l’aune de l’argent et du profit –plus qu’elle ne l’a jamais fait à une autre époque de l’Histoire– n’est plus une communauté humaine. Mais « un supermarché ».

NON, C’EST NON… [Christian DE BRIE, Laure FERREIRA]
Des deux côtés de l’Atlantique, l’Accord Multilatéral sur l’Investissement avait été refoulé en 1998 sous une vague de protestation. C’était attendu : l’AMI, mort à l’OCDE, un de ses clones ressurgirait ailleurs. C’est ce qui se passe avec l’actuel Traité transatlantique, un projet qui vise à instaurer un totalitarisme inédit et absolu : celui des multinationales.

UN TRAIN D’ENFER [Lena MAZZOTTI]
Les travaux doivent commencer, côté français, le mois prochain. En cause : le percement du plus long tunnel ferroviaire d’Europe (57 kilomètres) devant relier la vallée de la Maurienne au Val de Suse dans le Piémont. Pourtant, depuis 1996 en Italie, l’opposition au « Treno ad Alta Velocità » ne cesse de s’amplifier. Une lutte populaire, aux accents incroyables.

Clique ici !

PDF - 4.8 Mo

SPIP