% ATTAC - Bruxelles 1 %
Accueil > Journal Angle d’Attac > UN CLIMAT PAS POSSIBLE

UN CLIMAT PAS POSSIBLE


JPEG - 76.9 ko

Comme dans toutes les grandes périodes de mutation historiques, on assiste à une focalisation régressive : l’hypercapitalisme –qui n’a jamais été aussi inhumain, aussi brutal– traduit cette fin de cycle ; il se raidit car il se sait menacé. Depuis 2008, le système se caricature lui-même. Tous les indicateurs d’avant-crise se sont aggravés : il n’y a jamais eu autant de produits dérivés dans le monde (plus de 800.000 milliards de dollars). Jamais le temps moyen de possession d’une action n’a été aussi court : 12 secondes ! Or l’hypercapitalisme est incapable de penser les grands enjeux du 21ème siècle : il ignore « la mondialité » pour ne se concentrer que sur « sa » mondialisation, la globalisation financière. Que raconte ce monde où 67 personnes possèdent autant que 3 milliards d’autres ? Si ce n’est que la fracture est béante et qu’un monde se meurt. L’humanité est ainsi confrontée au chantier de sa propre humanisation.
Tel est bien le propos de ce numéro d’Angles d’Attac [le journal illustré d’Attac-Bruxelles 1] : se préparer à une autre approche de la démocratie, de l’économie, et de la civilisation.

POSTDÉMOCRATIE ? [ISADORA BENT]
« Tout faire pour que la politique échappe aux opinions publiques nationales » : cette prophétie est en passe de devenir une réalité, activée par « la construction » européenne. Au nom de la mondialisation.

L’EUROPE MALTRAITÉE [Jean-Claude CARTIER]
Une pétition géante, réclamant l’arrêt définitif des négociations sur le Traité transatlantique, vient d’être rejetée par la Commission. Selon l’Exécutif européen, les « initiatives citoyennes » ne peuvent contester un texte en cours de législation. Autrement dit : un million de signatures contre le TTIP… « à la poubelle, au revoir et merci ! »

LÉGITIME DÉFENSE [Jean FLINKER]
Pour la première fois dans l’Histoire de notre pays, une « class action » attaque « l’austérité européenne » devant la Cour constitutionnelle belge. Au nom du principe de souveraineté. En cause : « Le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance » ratifié par la Belgique il y a juste un an –tous partis confondus.

UNE UNION « HORS TAXE » [Laurence ANGELLI]
Le 9 décembre dernier, le Commissaire Pierre Moscovici et son ami Michel Sapin (le ministre français des Finances) ont, une nouvelle fois, réussi leur coup : recaler la mise en œuvre d’une taxe sur les transactions financières. Ils n’étaient pas les seuls : l’Italie, l’Espagne et la Belgique n’en voulaient pas non plus.

ATTAC-BRUXELLES ET « CHARLIE » [Jean FLINKER]
Janvier parisien. Rencontre déclamatoire avec Bernard Maris. Cette première fois sera aussi la dernière.

Clique ici !

PDF - 2.8 Mo

titre documents joints


SPIP