% ATTAC - Bruxelles 1 %


LA GUERRE silencieuse menée chaque jour contre le peuple grec ? La toute-puissance laissée aux banques pour soumettre les économies et les Etats à leur bon-vouloir ? Les bataillons de parlementaires européens dont la mission historique est d’être des liquidateurs, des exécuteurs, des syndics de faillite… –devant prononcer la disparition des acquis sociaux et des processus démocratiques issus des lendemains de la Seconde Guerre mondiale ?
Prendre acte de ces réalités scandaleuses ne doit pas faire l’impasse sur des événements sans doute moins soumis à l’évidence. Telle est l’ambition de ce numéro imagé d’Angles d’Attac [le journal illustré d’Attac-Bruxelles 1].
Autant dire que la transformation néolibérale des modèles socio-économiques de chaque pays membre de l’Union est infiniment facilitée par la course à « toujours plus d’Europe » : des Traités budgétaires aux décisions de la Cour de Justice, en passant par les Directives injonctives de l’UE, l’ensemble de ces dispositifs favorisent le démantèlement, lent mais certain, de ce que Bourdieu dénommait « la civilisation des services publics ».

MOINS CHER, MON CHER [Laurence ANGELLI]
En matière de santé publique et de produits alimentaires, on est servi. Dernier exemple en date : l’indécente loi « mayonnaise »… Une législation applaudie par l’Union européenne.

Le SOIR, TOUS LES MATINS [Jean FLINKER]
L’UE est devenue odieuse aux classes populaires qui ne croient plus en ses prétendues promesses –un grand marché oeuvrant au bonheur et au bien-être de tous, de bons emplois agrégés à des salaires convenables, une protection sociale renforcée.
Face à ce désenchantement civil, le journal Le SOIR s’est donné une tâche journalière : enfumer les naïfs en célébrant les triomphes prochains d’une Europe enfin réconciliée avec elle-même.

Le NOUVEL EMPIRE [Pierre RIMBERT]
Le patronat allemand reste la fraction de la classe capitaliste continentale qui retire le plus de profit de la construction européenne. Depuis un quart de siècle, la riche Allemagne pratique, en effet, avec ses voisins (la Pologne, la République tchèque, la Hongrie et la Slovaquie) ce que les États-Unis ont mis en place avec leurs usines installées au Mexique : la délocalisation de proximité, où est exploitée –sans merci– une main-d’œuvre « docile, payée au rabais »…

MIRACLES AU VATICAN [Jean FLINKER, Régine LEENAERTS]
Le Saint-Siège dispose d’une série de structures ecclésiales à Bruxelles et à Strasbourg par lesquelles les envoyés de l’Eglise agissent au cœur même des institutions communautaires. Une stratégie planifiée : chaque Sommet politique européen est suivi d’une session où les représentants du Pape font le point. L’Eglise catholique ? Elle agit comme un lobby de combat, en exerçant toutes les pressions « spirituelles » nécessaires sur les parlementaires et la Commission.

L’ATLAS DES PRÉJUGÉS [Jean FLINKER]
Mettre en cartes les lieux communs, les stéréotypes, les clichés que chaque peuple de l’Europe « unie » porte sur ses voisins ? Tel est le tribut du bulgare Yanko Tsvetkov. Une démarche décapante relevant un tas d’idées préconçues –dont le commun des mortels a du mal à se débarrasser.

Clique ici !

PDF - 5 Mo

SPIP