% ATTAC - Bruxelles 1 %


LES ÉTATS-UNIS viennent à nouveau de frapper. Le 28 janvier, Donald Trump a annoncé des sanctions inédites contre la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA. Celle-ci ne pourra plus faire du commerce avec des entités américaines et ses avoirs aux USA (7 milliards de dollars) sont désormais gelés. Les raffineries américaines de Citgo, la filiale de PDVSA aux States, pourront continuer à fonctionner, mais les rentrées financières seront déposées sur un compte auquel seul aura accès Juan Guaidó, « le Président ad interim » issu de l’opposition.

En privant le régime socialiste des revenus du pétrole, qui représente 95% des exportations du pays (et autant de recettes budgétaires), la Maison blanche a ainsi choisi d’asphyxier économiquement le Venezuela dans un but politique ouvertement déclaré : hâter le renversement du chavisme et imposer, à la tête du pays, leur homme de main.

Clique ici !

PDF - 3.9 Mo

SPIP