% ATTAC - Bruxelles 1 %



EN FRANCE un climat insurrectionnel. En Belgique, une insurrection pour le climat. Et, à chaque fois, des gouvernements pris au dépourvu, comme sidérés par des formes de lutte –qui coalisent des énergies disparates, entraînent l’empathie des opinions publiques et vilipendent notre société thermo-industrielle.

Après l’inventaire, passer à l’invention...? Tel est le propos –dissident– de ce numéro exceptionnel d’Angles d’Attac [le journal illustré d’Attac-Bruxelles 1]…




REBELLES DE TOUJOURS [Wu MING]

Au cours des siècles, les révoltes populaires ont obligé les puissances économiques à « réinventer » sans cesse les formes de leur domination. Mais aujourd’hui, la société de marché est confrontée à sa propre logique criminogène : désormais, la terre, la mer, le ciel n’en peuvent plus… non plus.

CHAQUE FIN DE MOIS [Laure MORANDINI]

Inutile de tenter de le cacher : la gauche flippe. La gauche, la vieille gauche, la gauche des manifs « République-Bastille », la gauche des merguez à la Fête de l’Huma, la gauche des petites mains antiracistes, la première gauche, la deuxième gauche, la gauche molle, la gaugauche, le peuple « de gauche » : tous flippent à l’unisson. En cause : l’affaire des « gilets jaunes ».

« LES JEUNES POUSSENT » [Laurence ANGELLI, Jean FLINKER]

Chaque jeudi, c’est jour de « chauffe ». Ecoliers, lycéens, étudiants de tout le pays se sont donné le mot : « Ta planète, tu la préfères bleue ou bien cuite ? »

UN CLIMAT RADICAL [Nelly DIDELOT]

De la Belgique à la Scandinavie, les mobilisations citoyennes réclament des actions politiques d’envergure face au changement climatique. Les partis de gouvernement seront ainsi amenés à donner le change. Et les industriels éclairés à se faire passer pour des bienfaiteurs de l’environnement. Question : qui est (encore) prêt à se laisser avoir ?

« HAMBI BLEIBT ! » [Stefan KANKER]

Située entre Cologne et Aix-la Chapelle, la mine de lignite à ciel ouvert de Hambacher Forst est classée à la première place des pollueurs européens… Mais grâce à leur résistance déterminée, les activistes allemands sont parvenus à arrêter le saccage de la forêt de Hambach –devenue, au fil du temps, l’une des plus grandes « zones à défendre » du continent.

Clique ici !

PDF - 9.6 Mo

SPIP