% ATTAC - Bruxelles 1 %
Accueil > Articles et documents > Guerre et Paix > Le Cooper de tête de l’Union

Un livre qui fait peur : la guerre préventive en Europe

Le Cooper de tête de l’Union

par Henri

Robert Cooper était l’âme damnée de Tony Blair en matière de politique étrangère. Depuis deux ans, il est l’idéologue de la stratégie européenne de sécurité et de défense. Il officie derrière Javier Solana, le Monsieur PESC (politique extérieure et de sécurité commune) de l’Union. C’est dire si son poids est important.

Son dernier livre vaut le détour. Non pour le recommander chaudement comme ouvrage de chevet, mais pour l’éplucher et le dénoncer comme un retour à une nouvelle sorte de colonialisme.

Robert Cooper est connu pour avoir écrit un article dans The Observer, un journal populaire anglais, dans lequel il défendait la nécessité face aux périls du monde, les conflits ethniques, le terrorisme, la prolifération d’armes de destruction massive, de recourir à un impérialisme « défensif ». Bref, intervenir, envahir avant que cela ne soit la dégénérescence complète et que cela affecte l’Occident.

Son nouvel opuscule développe et argumente cette thèse en long et en large.

L’analyse et la critique de sa position

Cooper Robert , La fracture des nations. Ordre et chaos au XXIème siècle, éditions Denoël, Paris, 2004, 211 p.
En anglais : The Breaking of Nations, New York, 2003.



SPIP