% ATTAC - Bruxelles 1 %
Accueil > Articles et documents > Emploi et social > Communiqué de soutien de la section syndicale C.G.T. de VW – Pampelune aux (...)

En vue de la manifestation en faveur des ouvriers de VW, samedi 2 décembre 2006

Communiqué de soutien de la section syndicale C.G.T. de VW – Pampelune aux travailleurs de VW – Forest


Sachez avant tout que nous regrettons de pas pouvoir être physiquement avec vous en ce jour de manifestation.

Notre section syndicale a toujours eu de bons contacts avec les travailleurs de Forest. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons maintenant une vision très claire de ce qui se passe chez vous. Depuis peu, les nouvelles qui nous viennent de Forest ne sont pas bonnes pour nous. Il se dit que nous serions la solution à vos problèmes.

La situation que vous vivez n’est pas nouvelle pour nous, mais aujourd’hui la situation à Forest atteint un degré dramatique. Nous sommes depuis longtemps sous la menace du transfert de production vers d’autres sites. L’épée de Damoclès est brandie à chaque négociation de nouvelle convention collective ou à chaque nouveau plan de la multinationale pour augmenter ses bénéfices. Nous subissons un rythme de travail abusif, une flexibilité sans précédent qui nous fait travailler ‘à la carte‘ et la diminution conséquente de nos salaires. Tout ceci au détriment, évidemment des relations sociales et familiales. Sans oublier les ouvriers des entreprises sous-traitantes pour lesquels les conditions sont encore plus graves.

Le pire est que la situation actuelle s’est produite malgré les aides généreuses des différents gouvernements envers la multinationale : aides à l’investissement, terrains, subventions pour cours et formation, etc., etc., etc. ; et malgré les grands profits obtenus au prix de notre sueur et pourquoi pas, de nos larmes.

Comme vous pouvez le voir, tous les travailleurs de VW subissent la même politique de la part de VW. Même si, à l’heure actuelle, il peut vous sembler que nous sommes dans une meilleure situation que vous, ne vous méprenez pas, nous subissons les mêmes fléaux depuis très longtemps. Durant les dernières 10 années, ils nous ont imposé une double échelle salariale pour les nouveaux travailleurs. Cela signifie perte du pouvoir d’achat, flexibilité accrue, renvois des camarades pour mauvaise santé (dans la plupart des cas, les maladies étaient juste la conséquence du rythme infernal de travail). Ces mesures, loin de maintenir l’emploi, ont conduit à la destruction d’environ 1.700 postes de travail durant moins de 9 années.

La multinationale, telle une bête affamée, ne se contente pas de ces mesures, elle veut encore et encore davantage. Elle ne se satisfait pas de vider les poches des citoyens par le biais des différents gouvernements qui ont apporté de grandes sommes d’argent dans le but, disent-ils, de soutenir l’emploi. Elle ne se satisfait pas non plus du sacrifice des travailleurs dans ses usines et des sous-traitants. La bête globalisante détruit tout sur son passage dans le but d’augmenter ses bénéfices.

Mais nous ne nous trompons pas, nous les travailleurs, nous avons aussi changé. La vieille revendication du mouvement ouvrier pour une répartition juste entre le travail et la richesse doit être maintenant une alternative réelle à la globalisation dans le but de mettre un frein aux agressions des multinationales.

En conclusion, aucun travailleur de VW ne devrait fermer les yeux face à ce qui est en train de se passer à Forest. Votre problème est notre problème et votre lutte est notre lutte.

Pour la défense de l’emploi : Tous ensemble !

Courage !

Confederación General del Trabajo Confédération générale du Travail Lanaren Konfederakunde Nagusia Sección Sindical de C.G.T. en Volkswagen-Navarra Teléfono (exter.) 948424498 ; (inter.) 4498

Mail CGT

Site CGT


SPIP