% ATTAC - Bruxelles 1 %
Accueil > AGENDA > L’agenda Attac > Après Bali : Climat & justice sociale : Un lien indispensable (...)

Lundi 10 décembre 2007 à 19.30 heures

Après Bali : Climat & justice sociale : Un lien indispensable ?

Café politique EXTRAORDINAIRE


Chères Amies,
Chers Amis des Cafés politiques,

La conférence de Bali, qui a débuté ce lundi 3 décembre et se clôturera le vendredi 14, doit aborder la question des mesures indispensables à prendre pour limiter le changement climatique.
Cette conférence, pilotée par l’ONU, devrait progresser dans la voie de la réduction des émissions des gaz à effet de serre, selon les études et recommandations du GIEC, "Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat" (1). Elle a pour principal objet de prolonger le Protocole de Kyoto, dont les objectifs se sont rapidement révélés insuffisants.
Cependant, le gouvernement des Etats-Unis, pourtant principal pollueur de la planète, se refuse obstinément à s’engager à des diminutions chiffrées. La Chine semble adopter la même attitude.
L’Australie, elle, à la faveur d’un changement de gouvernement, vient de rejoindre le concert des nations qui sont signataires de "Kyoto", démontrant ainsi l’impact essentiel des choix politiques en matière climatique.

Les idées foisonnent : recycler ; taxer la consommation ; diminuer la population ; diminuer ou orienter la production... privilégier l’une de ces mesures ou plusieurs, combinées...
Qu’en penser ?

Quelques jours après les manifestations du 8 décembre (2) qui, dans le monde entier, exprimeront le refus d’un monde aveuglément productiviste, destructeur de notre planète, l’équipe des café politiques a décidé d’organiser un café politique sur la question, où nous tenterons de faire le point sur les divers aspects de la situation, y compris sur l’émergence d’un courant d’opinion radicalement critique sur le sujet.

Nous avons invité deux connaisseurs de la question : Daniel Tanuro, ingénieur agronome, auteur de plusieurs ouvrages sur la question, qui signe ce mois un article sur le sujet dans le Monde diplomatique (3), et Jean-Baptiste Godinot, co-fondateur de l’association "Respire", partisan de la décroissance.
Sur certains points, ils ont des idées très proches, sur d’autres... moins.
Nos invités sont tous deux signataires de l’appel "Climat & justice sociale" et nous pensons que la confrontation de leur point de vue, de leur argumentation en faveur d’une remise en question du mode de production que nous connaissons, nous semble essentielle pour comprendre les enjeux liés aux mesures de défense du climat.

Nous espérons donc vous voir nombreux pour participer à ce débat et exprimer vos questions et opinions.
Je mets l’annonce ci-dessous et en pièce attachée.

Bien cordialement à toutes et à tous,

Pour l’équipe des cafés politiques,

Francis Houart.


(1). Le GIEC a été créé en 1988, à la demande du G7, par deux organismes de l’ONU : l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Le Prix Nobel de la paix lui a été décerné en 2007.

(2). Le 8 décembre est la journée mondiale du climat. Une campagne "Global Climate" coordonne la vague de manifestations qui s’organise à cette occasion. En Belgique, "Climat & justice sociale" s’est associée à la "Coalition Climat" afin d’organiser une marche revendicative et festive, haute en couleurs, qui se rassemblera le samedi 8 à la gare de Bruxelles-Midi à 14.30 heures. De nombreuses associations (plus de 70) et les syndicats s’y sont annoncés.

(3). Daniel Tanuro, "L’inquiétante pensée du mentor écologiste de M. Sarkozy", Monde diplomatique de décembre 2007, pages 22 et 23. Voir aussi, dans le même numéro, l’article d’Aurélien Bernier : "faut-il bruler le protocole de Kyoto ?", pages 20 et 21.

(4). Climat & justice sociale :http://www.climatetjusticesociale.be/

Coalition Climat : http://www.climatetjusticesociale.be/

titre documents joints


SPIP